Le silence…

Vous avez perdu l’habitude et l’usage du silence. Vous croyez que le silence c’est le vide, donc l’ennui. Mais le vide n’existe pas et le silence peut devenir un plein de l’âme. Il n’est pas muet, il demande juste à être apprivoisé. Si vous vous en offriez, ne fût-ce que cinq minutes par jour, cela vous serait d’un si grand secours! Histoire de dire: « Stop ! Qu’est-ce qui est précieux? Qu’est-ce que je cherche et qu’est-ce qui tente de me parler dans tout ce tohu-bohu? Je pose mon baladeur et toutes mes télécommandes, j’abandonne un instant mon clavier, je lève mon pied de l’accélérateur et je me dis: Qu’est-ce qui est précieux? Sans tricher.» La Présence, « Vu d’en Haut »

Laisser un commentaire